Les filles soumises se rebiffent, Nice 1881

Un incident assez rare, raconté dans Le Petit Niçois du 4 février 1881 : Continue la lecture

Arrêté parce qu’il ne fait rien, Nice 1881

À la page 3 – celle des faits divers – du Petit Niçois du 2 février 1881, qui en compte 4, un court article qui résume toute une société : on arrête un homme qui n’a rien fait, précisément parce qu’il ne fait rien. Continue la lecture

Vers verts

Un petit poème, trouvé dans La Brise du Soir, un journal de Montpellier du 7 février 1891. Bien sûr, ce n’est pas du Verlaine, quoiqu’on pense immanquablement au Pauvre Lélian en raison du sujet: Continue la lecture

La fin d’Eve Rosine

Dans l’article précédent, « Eve Rosine et Eve Rosine », on a laissé le couple François Antoine Caspar et Ève Rosine Cardès en 1851 avec ses deux enfants, Reine et Antoine. Un troisième enfant naît en 1856 et on l’appelle Marie Anne. Antoine et Rosine pourraient vivre tranquillement leur petite vie d’ouvriers, mais le malheur va les frapper : Continue la lecture

Eve Rosine et Eve Rosine

Après le cas rapporté dans le précédent article « Marie Rosine et Marie Rosine », j’ai été à nouveau victime de l’homonymie et de façon plus diffcile, voici dans quelles circonstances : Continue la lecture

Marie Rosine et Marie Rosine

Retour a la généalogie pure et dure, avec ses menus tracas et ses mauvaises surprises dont on sourit jaune quand le problème a été résolu. Une anecdote à ce sujet. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 6. Un peu de tourisme

Fils d’un humaniste et curieux de tout comme un homme de la Renaissance, Felix Platter profite de son séjour pour visiter les environs de Montpellier, environs qu’il étend jusqu’à Marseille à plus de 150 km de là. Mais son intérêt se porte d’abord sur la mer que ce Bâlois n’avait jamais vue auparavant. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 5. Autres divertissements

Heureusement la cité de Montpellier propose au XVIe siècle d’autres distractions que les exécutions publiques. Félix Platter raconte les fêtes et les spectacles que lui offre la ville et donne un témoignage précieux sur la vie collective au XVIe siècle. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 4. Le spectacle des exécutions

Dans son voyage depuis Bâle Felix Platter a rencontré des pendus aux abords de certaines villes françaises. Il a même aperçu en arrivant près de Montpellier des membres humains accrochés dans les arbres. On croit en effet à la valeur exemplaire de la peine capitale au XVIe siècle et les gens toutes les classes sociales sont d’ailleurs friands de cette distraction que leur procurent les exécutions publiques. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 3. Étudier la médecine

Felix Platter étudie la médecine avec passion. D’ailleurs c’est la science du vivant dans son ensemble qui l’intéresse, notamment la botanique pour laquelle il profite des connaissances de son logeur, le pharmacien Catalan. Il imagine même, dès l’époque où il est à Montpellier, de fixer les plantes de sa collection sur des feuilles de papier, ce qui fait de lui l’inventeur de l’herbier, comme le relève Montaigne quand il lui rend visite lors de son passage à Bâle en 1580. Continue la lecture