La carte des ancêtres

Encouragé par les savants travaux de Rémi sur son site ingénéalogie je me décide à publier plus modestement une représentation géographique de l’ascendance de ma fille, qui est le de cujus de mes recherches généalogiques.


En vert les départements de mes propres ancêtres, en rose ceux de mon épouse. Les nuances de ces couleurs sont plus foncées pour les départements où les ancêtres sont nombreux, ce qui correspond aux départements natals de nos grands-parents respectifs.

J’ai ajouté des lettres avec les mêmes conventions de couleur pour les pays étrangers où j’ai trouvé des origines. Je me permets de rappeler les codes numériques des départements concernés :

06 Alpes-Maritimes 67 Bas-Rhin
12 Aveyron 68 Haut-Rhin
13 Bouches-du-Rhône 69 Rhône
25 Doubs 70 Haute-Saône
30 Gard 71 Saône-et-Loire
34 Hérault 83 Var
63 Puy-de-Dôme 90 Territoire de Belfort

La conclusion qui s’impose est bien sûr la pédominance des quarts sud-est et nord-est, tout comme le fait qu’avant 1660 les trois quarts de mes ancêtres n’étaient pas français…
La confection de cette carte m’a amené d’ailleurs à apprécier à leur juste valeur les calculs de pourcentage pratiqués par l’ingénéalogiste : la représentation que j’ai adoptée est en effet loin de rendre un compte exact de la réalité : une seule aïeule née au XVIème siècle dans les Bouches-du-Rhône, alors que mes ancêtres du Gard sont beaucoup plus nombreux, tout comme les anabaptistes suisses chassés du canton de Berne au XVIIème et venus s’installer dans le Bas-Rhin. Bref, ce n’est, je l’espère, qu’un début.

5 réponses à “La carte des ancêtres

  1. Cher Jean-Michel,
    Je suis donc à même de vous rendre la pareille et de venir commenter sur ce blog que je découvre (j’avais oublié de vous le dire, mais l’adresse qui figurait dans votre signature pointait vers un site vite…). Je n’ai pour l’instant lu que ce billet mais je fais un constat « rassurant » : je n’ai pas une dispersion exceptionnellement forte dans mes ancêtres. Vous-mêmes, ou plutôt votre fille, avec 14 départements français et pas moins de 4 autres pays que la France pouvez m’en remontrer sans difficulté !
    Bravo pour cette approche dont je partage tout l’intérêt avec vous, et je continue ma lecture.
    Bien généalogiquement,
    Rémi

  2. Merci pour cet article, bien que dans mon cas la représentation ne soit pas d’un grand intérêt (très peu d’ancêtres hors de mon département d’origine). Bonne continuation.

    • La représentation de vos ancêtres a sûrement un intérêt aussi : s’ils sont moins dispersés que les miens, adoptez simplement une carte à une autre échelle, celle du département par exemple ; il y a toujours quelque chos à apprendre de la répartition des villes et villages.

  3. Très interessant! Jai essayer de faire mon arbre genealogique ce qui ma vraiment passionnée, mais qui a été difficile: ma famille vient de l’île de la reunion , jai pu remonter jusqu au environ de 1600 et puis je retombe dans le nord de la France….mais quelle plaisir de decouvrir un bout de mon histoire.Je suis très admiratif du travail que vous avez due fournir pour obtenir toutes ces infos, Merci encore de les partagés ! Je me régale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *