Baignade tragique en 1727

Nouvelle halte à Ceyras (Hérault) pour la lecture d’un drame : un acte de sépulture évoque la mort accidentelle de deux jeunes frères.

« L’an 1727 et le 28e juillet j’ai
enseveli dans le cimetière du présent lieu Pierre et Guillaume
Portals de Clermont, s’étant noyés le jour précédent dans la
rivière de Lergue selon la vérification qui en a été fait.
L’aîné âgé d’environ dix-huit ans et l’autre autour de
quinze présents les soussignés
Gouzin prêtre secondaire »

L’acte est assez explicite : par une belle journée d’été deux frères vont se baigner à la rivière. Ils habitent à Clermont de Lodève, aujourd’hui nommé Clermont-l’Hérault. La Lergue, affluent de l’Hérault borde leur paroisse, mais elle coule plus près de Ceyras et ce sont les gens de ce dernier village qui ont trouvé leurs corps. On ne les ramène pas à Clermont, ils sont inhumés sur place.
Clermont et Ceyras
dans la carte de Cassini.
Le cours de la Lergue a été surligné en vert.
Comment ont-ils pu se noyer ? Les rivières sont souvent dangereuses et on relève bon nombre de noyades dans les registres de Ceyras et des villages où passe la Lergue. De plus, au XVIIIe siècle on n’enseigne guère la natation… Il est quand même étonnant que les frères Portal se soient noyés tous les deux : l’un d’entre eux a-t-il essayé de secourir l’autre, victime d’un accident ?
Remarquer enfin que leur patronyme a reçu un s : « Pierre et Guillaume Portals » ; dans ces actes les noms de famille sont systématiquement mis au féminin quand ils sont portés par une femme : rien d’étonnant d’en trouver un au pluriel.

Une réponse à “Baignade tragique en 1727

  1. Ah ! le danger des rivières quand il fait chaud
    Nésida

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *