#ChallengeAZ 2015 J comme Jäger

Christine Barbara Jäger est mon Sosa 225. J’ignore la date de sa naissance et son  lieu ; mais, comme elle s’est mariée le 27 novembre 1747 à Bretten dans le Bade-Wurtemberg au nord de Karlsruhe, on peut émettre l’hypothèse qu’elle y est née si tant est que la coutume soit la même en Allemagne qu’en France de célébrer le mariage au lieu natal de la fiancée. Son patronyme assez courant, signifie simplement « chasseur ».

Elle épouse un certain Johann Jakob Gmelin. Ils sont tous deux de religion évangéliste, comme l’était encore ma grand-mère maternelle, leur descendante.
Johann Jakob appartient à une famille qu’on peut suivre depuis le XVIe siècle et dont le patronyme est tantôt sous la forme simple Gemehl – c’était le nom de ma grand-mère – tantôt sous la forme féminine Gmelin. Il a quarante-deux ans et exerce le métier de cordonnier dans la petite ville de Heidelsheim dont il est natif, près de Karlsruhe également. C’est là que Barbara – son prénom usuel était sûrement le deuxième – passe sa courte existence : elle met au monde six enfants qui meurent tous en bas-âge, sauf un, Johann Daniel Gemehl né en 1751 dont je descends et qui viendra s’établir en France, voir l’article sur Klingenthal dans mon ChallengeAZ 2014.
Barbara est morte en 1761 ; elle ne devait pas être bien vieille, puisqu’elle a encore eu un enfant en 1758.

Une vue de Heidelsheim au XVIIe siècle.

Une vue de Heidelsheim au XVIIe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *