#ChallengeAZ 2015 P comme Phylloxera

Pratiquer la généalogie, c’est chercher la petite bête. En l’occurrence, j’ai trouvé l’insecte par la faute duquel je ne suis pas né à Montpellier comme quelques générations de mes ancêtres : cette petite bête est le phylloxera.Ce « puceron ravageur de la vigne » (Wikipedia) dévaste le vignoble languedocien à la fin du XIXe siècle ; il conjugue ses efforts destructeurs avec une sorte de champignon microscopique, le mildiou ; à ces deux parasites s’ajoutent des facteurs économiques et l’ensemble provoque une terrible crise dans le monde viticole. Il s’ensuit indirectement une baisse des revenus pour la bourgeoisie montpelliéraine et, par voie de conséquence pour ceux qui lui fournissent des services. C’est ainsi que mon arrière-grand-père, peintre décorateur, doit quitter l’Hérault pour chercher fortune ailleurs, à Marseille, à Menton et à Nice où il s’établit définitivement.

 Un phylloxera mâle.Manuel pratique des sulfurages. Guide du vigneron pour l'emploi du sulfure de carbone contre le phylloxerapar le Dr Crolas et V. Vermorel 1886


Un phylloxera mâle.
Manuel pratique des sulfurages. Guide du vigneron
pour l’emploi du sulfure de carbone contre le phylloxera

par le Dr Crolas et V. Vermorel 1886

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *