#ChallengeAZ 2015 Y comme Adam Y

Déjà en 2014 j’avais écrit «  Y a pas moyen » et en 2015 y’a toujours pas moyen. Dans mon fichier aucun patronyme à la lettre Y. Parmi les prénoms, une Yasmin, mais elle est loin d’avoir atteint les cent ans réglementaires et donc je ne pourrai pas en parler. Reste le Y du fameux chromosome Y qui trouve une nouvelle jeunesse avec une récente baliverne.  
Citons tout simplement Wikipedia : « le plus récent ancêtre patrilinéaire commun, aussi nommé Adam Y-chromosomique, est l’homme de qui tous les chromosomes Y des hommes vivants descendent. » Une phrase qui appelle plus d’une remarque. Ne parlons pas de l’expression : «  l’homme de qui tous les chromosomes Y des hommes vivants descendent. » Je pensais jusque là que c’étaient d’autres hommes qui descendaient des hommes, et non des chromosomes. Il y a plus grave : cette affirmation ne repose que sur deux croyances boiteuses qui ne tiennent debout qu’en s’appuyant l’une sur l’autre.
La premièrte est la croyance pseudo-scientifique à un ancêtre masculin unique dont tous les hommes actuels descendraient. Si on y réfléchit un tant soit peu, une telle idée ne peut que heurter le bon sens. Et comme ceux qui la formulent en sont conscients, ils la soutiennent comme ils peuvent en appelant à la rescousse le vieux mythe biblique d’Adam. Les archétypes ayant la vie dure dans l’inconscient collectif, cette croyance, qui est de l’ordre du religieux, vient appuyer le dogme scientifique qui sent que sa  propre autorité est chancelante. Une alliance qui en rappelle d’autres, celle du sabre et du goupillon, ou celle du trône et de l’autel.
D’ailleurs les scientifiques ne s’embarrassent guère de cohérence et imaginer plusieurs Adam ne leur fait pas peur : « Adam Eurasien, porteur de la mutation M168, aurait vécu il y a environ 70 000 ans en Afrique. » Qu’est-ce que cette « mutation M168 » qui tombe comme un cheveu sur la soupe chromosomique ? Cela n’a pas d’importance, mais son nom rappelle celui de certaines armes de guerre comme la mitrailleuse américaine M60 ou l’italienne Breda M1937 : l’essentiel est sa connotation et l’effet produit sur le lecteur qui se laisse facilement impressionner par la science. De plus, si on y regarde de près, cette phrase est une porte ouverte au racisme : elle affirme une origine séparée des « Eurasiens » et, par voie de conséquence, des Africains ; elle classe donc implicitement ces derniers à part du reste de l’humanité.
On peut être inquiet devant ce genre de délire où des vues d’ordre théologique qu’on croyait éteintes depuis longtemps volent au secours d’une science chancelante mais toujours arrogante et on pense à Malraux qui disait : « Le XXIe siècle sera mystique ou ne sera pas. »

Une réponse à “#ChallengeAZ 2015 Y comme Adam Y

  1. Je ne suis pas un scientifique et donc ma compréhension du sujet ne tient qu’à des informations de vulgarisation de procédures. Néanmoins, il me semble évident que la science s’accorde sur la possibilité de plusieurs hominidés ayant pu se croiser à une même époque.

    La science n’est que tâtonnement qu’une nouvelle compréhension vient compléter ou balayer. Le racisme au sens philosophique et psychologique est inné, c’est juste un raccourci intellectuel pour s’arranger une supériorité et vanter une incompatibilité.

    N’importe quoi peut-être une porte ouverte au racisme, puisqu’il se nourrit d’approximations et de références superstitieuses.

    L’idée de plusieurs « Adam », de plusieurs essais de la « nature » à se frayer un chemin d’adaptation m’apparaît pour l’instant bien plus crédible.

    Dans ma compréhension, la croyance est dans la nature humaine comme une réponse laissée au trou béant des questions philosophiques sans réponse. Elle est de l’ordre de la lâcheté intellectuelle, qui touche l’être humain quelle que soit ses capacités intellectuelles: une pleutrerie sacralisée.

    Il faut bien privilégier des hypothèses pour essayer de comprendre et ce M168 me plait bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *