Deux soldats espagnols tués par la foudre, Nice 1744

Le 13 avril 1744, une armée espagnole occupe Nice ; le lendemain même un accident assez rare frappe deux de ses soldats :Deux soldats espagnols tués par la foudre avril 1744 Ste-Réparate_600

« Li 14: Pedro Morales Alferes della Compagnia di Bedaco Castigliano d’anni 35 morto da un folgore nel Castello mentre sua guardia sepolto in S[anta] Reparata
14:Manuelle Alvares sargente nella Compagnia di simiglia di Castigliano d’anni 30 : morto dal di folgore sul Castello in S[anta] Reparata »

Traduction :

« Le 14 [avril 1744] Pedro Morales Alferes de la compagnie de Bedaco Castillan âgé de 35 ans, mort d’un coup de foudre au Château pendant sa garde, a été inhumé à Sainte-Réparate.
Le 14 [avril 1744] Manuel Alvares sergent de la même compagnie castillane âgé de trente ans : mort de la foudre sur le Château, [inhumé] à Sainte-Réparate. »

Il faut rappeler que le paratonnerre ne sera inventé que huit ans plus tard et, en faction sur la hauteur du Château qui domine Nice, les deux hommes étaient particulièrement exposés à la foudre ; de plus il est vraisemblable qu’ils aient porté des fusils, peut-être équipés de baïonnettes, et qu’ainsi ils formaient des cibles pour les éclairs. Un question cependant : est-ce le même éclair qui a emporté les deux militaires ? D’autre part de la citadelle médiévale du Château, il ne restait déjà plus en 1744 que l’emplacement, puisque l’artillerie de Louis XIV l’avait démolie en 1706.
Il est possible qu’un autre des soldats espagnols qui occupaient Nice ait subi aussi un coup de foudre, beaucoup moins dangereux celui-là : Francisco Preses, mon Sosa 176, qui épouse en 1749 une Niçoise, mon aïeule Francesca Daleuse, déjà évoqué dans un autre article.

Nice en 1795 ; la colline du Château est visible au centre. Aquatinte extraite de Travels through the Maritime Alps dessinée par Albanis Beaumont et gravée par Cornelis Apostool.

Nice en 1795 ; la colline du Château est visible au centre.
Aquatinte extraite de Travels through the Maritime Alps
dessinée par Albanis Beaumont et gravée par Cornelis Apostool.

Une réponse à “Deux soldats espagnols tués par la foudre, Nice 1744

  1. Pas de bol quand même! :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *