#ChallengeAZ 2016 I comme Ignace

Pour cette lettre i, qui ne m’inspirait guère, j’ai fini par trouver une ancêtre prénommée Ignace. Non, il n’y a pas de faute, vous avez bien lu une ancêtre. Il s’agit d’Ignace Gabrielle Isabey, mon Sosa 391, autrement dit ma 6ème arrière-grand-mère.

Elle est née le 5 février 1699 au Russey, un village de Franche-Comté dans l’actuel département du Doubs déjà évoqué dans l’article « C comme Cimetière des Bossus ». Elle est issue d’une fratrie de quatorze enfants et deux parmi ses sœurs portent aussi ce prénom Ignace accompagné d’un autre. J’ai dans mes ascendants un Hugues Ignace Isabey qui pourrait être leur parrain. Mais le refus de mettre en ligne leurs registres par les Archives du Doubs rend impossible de vérifier cette hypothèse.
Son père, Claude Joseph Isabey, est un notable et, quand il meurt, il a droit à des honneurs : « Claude-Joseph Isabey, du Russey. ancien juge de Vaucluse, âgé de 95 ans, fut inhumé dans l’église le 5 août 1740, par M. Bouvot, curé du Bizot, en présence de M. Vallet, vicaire, et de M. Mercier, prêtre. » (Abbé Monnier, Monographie du Russey 1913) Être enterré à l’intérieur de l’église était un privilège réservé à des notables bienfaiteurs de celle-ci. Claude Joseph Isabey a en fait 83 ans quand il meurt le 5 août 1740, car il est né le 19 juillet 1657. Vaucluse, en dépit de son nom est une commune du Doubs ; elle a comme origine un monastère fondé en 520 et nommé Val Clos, qui a donné Vaucluse.
Quand elle a vingt ans, Ignace Gabrielle se marie. Le 23 janvier 1719 elle épouse un autre Ignace, Pierre Ignace Baume, un Suisse natif du Noirmont à une trentaine de kilomètres du Russey, dans ce qui deviendra au XXe siècle le canton du Jura. Ce Pierre Ignace exerce la profession de chirurgien et il a, paraît-il, été au service du roi de Sardaigne. Aurait-il soigné mes ancêtres niçois qui étaient sujets de ce monarque ?
Le couple a trois enfants, dont Jeanne Françoise Florentine, dont je descends.
Ignace Gabrielle s’est éteinte le 17 décembre 1762 dans un village voisin, Cernay-L’Église. On ignore pourquoi elle avait quitté Le Russey.
Et, pour terminer en chanson, Ignace, chanté en 1936 par Fernandel.

Fernandel dans Ignace

4 réponses à “#ChallengeAZ 2016 I comme Ignace

  1. Dommage qu’il n’y ait pas eu F comme Félicie, j’aime beaucoup cette autre chanson de Fernandel

  2. La fatigue et lire vite ne font pas bon ménage : mon esprit voit Ignace, transpose aussitôt au masculin, puis temps d’arrêt « ben, où ça une faute ? » puis « comment ça une ancêtre ? ». Heureusement, c’est le week-end 😉

  3. Ignace épouse Ignace, c’est étonnant pour un prénom assez peu courant au final

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *