#ChallengeAZ 2016 N comme Nouveau-né

Pauvre nouveau-né ! Quelle malchance d’être né dans ces années 1600 ou 1700 : à peine êtes-vous arrivé dans cette vallée de larmes qu’on va vous arracher à la bienheureuse tiédeur de votre berceau ou du lit maternel : on va vous porter à travers  la bise qui souffle sur la neige dans les rues du village pour vous amener dans un édifice vaste, froid et lugubre où un gros bonhomme  aux joues rougies par le vin et habillé d’une robe vous versera une eau glaciale sur la tête.
Vous allez vivre de longs mois ligoté de la tête aux pieds dans ces chiffons qu’on appelle des langes. D’ailleurs à Lyon on a donné le nom de Jésus à un saucisson, tellement la ressemblance est forte entre l’enfant divin tel que l’ont représenté les peintres anciens et cette préparation charcutière.
Ainsi paré, il est difficile de vous changer quand vous êtes victime de certains incidents naturels ; d’ailleurs votre mère n’a guère le temps de s’occuper de vous, elle qui a la charge de la basse-cour et de vos nombreux frères et sœurs et qui doit préparer la soupe pour la famille. De plus, où prendrait-elle l’eau pour nettoyer vos linges ? Elle n’a que le seau qu’on a rapporté du puits.
Vous avez de la chance si elle peut vous allaiter correctement et pendant longtemps. Sinon le curé vous inscrira à nouveau dans son gros registre. Il faudra ensuite que vous supportiez la mauvaise bouillie qu’on vous donnera, il faudra que l’eau qu’on vous fera boire n’apporte pas la mort dans vos entrailles.
Peut-être qu’un jour, avec beaucoup de chance, vous aurez dix ans.

Georges de La Tour L'Adoration des Bergers, détail.Wikimedia

Georges de La Tour L’Adoration des Bergers, détail.
Wikimedia

3 réponses à “#ChallengeAZ 2016 N comme Nouveau-né

  1. Heureusement, certains ont néanmoins survécu à ces épreuves, sinon nous ne serions pas là…

  2. Avant 1750, seul un enfant sur deux avait la chance de survivre au-delà de 15 ans… Nous sommes des descendants de survivants !

  3. Description caustique et fort juste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *