Des Allemands qui ont soif, Nice 1881

Le Petit Niçois du 06 février 1881 évoque le moyen qu’ont trouvé certains pour boire sans payer :

« Les nommés Jean, âgé de 31 ans, et Gutelben Pierre-Paul, âgé de 23 ans, sujets allemands, qui ont été surpris buvant à l’aide d’un chalumeau, dans des tonneaux déposés sur le quai du port, ont été arrêtés. »

Contrairement aux nombreux étrangers qui passent l’hiver à Nice en cette fin du XIXe siècle, ces deux-là ne doivent guère contribuer à la fortune des cafés et des restaurants. Le chalumeau qu’ils emploient est un tuyau de paille ou de roseau ; autrement dit ils boivent « à la paille » dans des tonneaux qui sont eux-mêmes sur le quai, ce qui manque de discrétion. Enfin relevons une « coquille » sous la plume du journaliste niçois : le patronyme cité doit en fait être Gutleben, qui est très courant et se revêt ici d’une certaine ironie, puisqu’il veut dire « bonne vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *