Un naturiste à Nice en 1881

Le Petit Niçois du jeudi 24 mars 1881 rapporte un incident qui a dû semer pas mal d’émoi parmi les lavandières occupées à leur lessive sur les bords du Paillon, ce fleuve côtier qui traverse Nice et que d’ailleurs on ne peut plus voir aujourd’hui puisqu’il a été entièrement couvert :

« Vue prise sur le torrent Paillon »
lithographie dessinée par Ferdinand Perrot
dans Voyage sur les côtes d’Italie de Nice à Naples, 1838.

3 réponses à “Un naturiste à Nice en 1881

  1. Jusqu’au 18e siècle, dans de nombreuses régions d’Europe, les gens ont baignés nu, seuls ou en petits groupes, dans les rivières et fleuves sans que cela ne pose de problèmes. En allemagne cette mémoire sociale avait boostée la « Frei Körper Kultur ».

    Etait-ce pour le fait de s’être baigné nu, que cet homme a été qualifié d’aliéné?

    • Il ne s’est pas baigné : on ne se baignait d’ailleurs pas dans le Paillon, la mer et ses plages étant à quelques centaines de mètres. Il a commis ce geste incongru de se déshabiller pour laver ses propres vêtements, imitant les innombrables lavandières, du moins pour la lessive ! D’autres aspects de son comportement ont dû le montrer un peu « dérangé ». Mais je vous accorde qu’on avait la sentence plutôt lourde pour de petits délits, voir l’article suivant « Arrestations à Nice en 1881 ».

  2. C’est bien la sentence qui m’apparaissait disproportionnée.

    J’avais bien lu, je soulignais seulement le rapport à la nudité dans une parenthèse culturelle. Peut-être, car je vois mal, les gens se laver et remettre des frusques sales. J’ignore totalement si c’était le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *