Tragique prévoyance

Ce terrassier italien sait ce que signifie avoir faim ; c’est sûrement cette faim qui l’a amené en France pour trouver du travail et qui lui a appris la valeur des choses. Mais, comme le relate Le Petit Niçois du 1er juin 1881, son sens de l’économie va lui être fatal.

2 réponses à “Tragique prévoyance

  1. Touchant!
    40 ans… La valeur des choses… Avec une fin aussi tragique, on a envie d’en savoir un peu plus sur lui. Etait-il marié? Avait-il des enfants? Ces accidents étaient-ils fréquents?

    On s’imagine que c’est une époque révolue, mais hélas, cela arrive encore de nos jours dans de nombreux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *