Une disparition singulière, Nice 1881

C’est une anecdote bien singulière que rapporte Le Petit Niçois dans son numéro du vendredi 16 décembre 1881 :

« Mystère. – Dimanche dernier, le nommé Decaroli Antonio, âgé de 36 ans, garçon de magasin, demeurant rue de l’Abbaye, partit pour l’Italie emmenant avec lui sa fille Blanche, âgée de sept ans. Hier vers 2h30 de l’après-midi, il revint seul à la maison et se coucha. Sa femme lui ayant demandé ce qu’était devenue sa petite-fille, il répondit qu’en arrivant à Vintimille des individus au nombre de 10 ou 12 lui avaient assassiné son enfant après l’avoir violée.
Ledit Decaroli qui était encore en état d’ivresse hier au soir a été mis en état d’arrestation.
Une information judiciaire a été commencée. »

Il est permis de se demander sous quel chef d’accusation se placent arrestation et information judiciaire, mais on ne peut qu’admirer le flair des policiers et des magistrats niçois quand on apprend la suite de l’affaire. Cette suite est dans Le Petit Niçois du 18 décembre et elle figure aussi, avec plus de détails chez un quotidien concurrent, Le Phare du Littoral :

« Une mystérieuse affaire.– Il s’agit, comme nous l’avons déjà dit, d’un garçon de magasin nommé Decaroli, qui, parti pour l’Italie il y a quelques jours avec sa petite fille âgée de sept ans, en est revenu seul mercredi.
Decaroli, sur qui pèsent de graves soupçons, est en état d’arrestation.
Decaroli jusqu’ici a feint l’idiotisme, mais, soumis à un examen médical très minutieux, il a été reconnu parfaitement sain d’esprit.
Un autre indice qui est également accablant pour Decaroli, c’est qu’il porte à la main des traces récentes de morsures.
L’autorité judiciaire, qui avait fait prendre des renseignements en Italie, vient d’apprendre que la jeune Blanche Decaroli a été retrouvée à Vintimille.
Cette pauvre enfant qui, dit-on, aurait subi les derniers outrages, va être ramenée à Nice, et la justice ne tardera pas à avoir l’explication de cette mystérieuse affaire. »

On devine malheureusement cette explication…

Vintimille, carte postale ancienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *