Encore des pubs, Nice 1884

Tout au long du mois de janvier 1884, Le Petit Niçois publie sur sa quatrième et dernière page des publicités pour un magasin de confection – on ne disait pas encore prêt à porter – à succursales multiples, La Belle Jardinière, dont la première boutique avait ouvert à Paris en 1824 et dont les dernières ont fermé au début des années 1970.

Il faut remarquer que la pose est quasiment toujours la même et que les personnages représentés sont tous des figures bourgeoises. Tous appartiennent à la classe de loisir comme l’indique la canne de deux d’entre eux, emblème de la promenade du rentier et de l’oisif. Le troisième, qui porte « l’habit », a la main posée sur une chaise de salon. Quant au petit garçon il est nanti d’un cerceau ; lui aussi est loin du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.