Sur un arbre perchés

On peut lire dans Le Petit Niçois du 3 avril 1884 un fait divers kafkaïen avant la lettre qui montre comment un comportement fantaisiste mais bien innocent peut conduire à une arrestation :

« Arrestations. — Les nommés Avenanti Auguste, Signorini Ange et Rigarita Auguste, manœuvres, pris d’on ne sait quel caprice, étaient montés sur un arbre du boulevard de l’Impératrice de Russie et là s’étaient postés le plus commodément possible sur de jeunes branches pliant sous leur poids, ils avaient engagé une causerie qui menaçait de durer longtemps. Des agents de police les invitèrent à descendre ; ils n’en firent rien ; les agents devenant plus pressants, ils descendirent en effet mais pour injurier et menacer les agents de police.
Pour ce fait, ces trois individus ont été arrêtés et mis en prison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.