Comment se protéger du choléra, Nice 1884

Bien que Koch ait découvert en 1883 le bacille du choléra, on entend à Nice se défendre efficacement contre la maladie, dont une nouvelle épidémie accable l’Europe, se souvenant qu’en 1832 la ville avait été épargnée par la terrible épidémie grâce aux mesures prises par l’administration, qui n’était pas encore française. Le Petit Niçois donne donc dans un article du 30 juin 1884 un inventaire de ce qu’on peut faire pour éviter d’être touché par le choléra :

« Mesures de précaution contre le choléra. – Il faut éviter les excès de table, de boisson de nature. Ne pas boire trop froid, ne pas manger de fruits verts, de salades, quelle que soit votre constitution
Dès que vous verrez apparaître les premiers symptômes de diarrhée, faites venir un médecin. En attendant, vous pouvez prendre 10 gouttes de laudanum dans un demi verre d’eau sucrée.
Si le mal dégénère en cholera, il est essentiel que ceux qui soignent le malade isolent les déjections et les matières fécales. Il faut tuer les ferments organiques soit avec du phénol, du sulfate de fer, du sulfate de cuivre ou simplement du sublimé corrosif, qu’on peut se procurer partout. Les déjections ne pourront pas être, autant que possible, jetées dans les garde-robe, par mesure de prudence.
Le thé très chaud, coupé par moitié avec du rhum ou du cognac, est un préservatif très usité.
Il faut encore assainir les vêtements des gens atteints par le mal, les purifier, les soumettre à des fumigations.
Le mal réside encore dans l’air respirable ; l’aération est donc indispensable. »

On remarquera que, de façon empirique, on préconise certaines mesures qui sont réalistes, à côté de certains conseils, par exemple dans la dernière phrase, qui attestent que la théorie des miasmes a encore cours.

De plus le commerce essaie de profiter de la situation et y va se ses publicités dans le même numéro du  Petit Journal :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.