Profanation de cimetière en 1885, Villefranche-sur-Mer

Saccager des tombes se fait depuis longtemps, comme en atteste cet article du Petit Niçois qui, le 20 mars 1885, relate des faits survenus dans le cimetière de Villefranche-sur-Mer. On ne s’interrogera pas plus que le journaliste sur les causes du méfait, mais, comme d’habitude ce doit être la rage de s’en prendre aux défunts faute de ne pouvoir le faire aux vivants.

«                                         VILLEFRANCHE
Une odieuse profanation de tombeaux vient d’avoir lieu dans le cimetière de notre ville.
Profitant des ombres de la nuit, des misérables se sont introduits, au moyen d’escalade, dans le champ de repos et ont accompli leurs méfaits sur des tombeaux appartenant aux familles Scolfiero et Brès.
La gendarmerie, prévenue, s’est immédiatement rendue sur les lieux, accompagnée de M. Binon, adjoint, et a constaté qu’on avait brisé des dalles en marbre recouvrant les tombeaux et démoli une partie de la voûte en briques, laissant ainsi les cercueils en vue.
On se perd en conjectures sur le mobile de cet acte de vandalisme, auquel le vol paraît tout à fait étranger.
La population est indignée contre les auteurs de ces méfaits, restés jusqu’à présent inconnus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.