Vol de troupeau, Alpes-Maritimes 1885

Dans Le Petit Niçois du 23 avril 1885, on peut lire le récit d’un vol qui évoquerait peut-être l’univers de Virgile ou celui de Jean Giono. Mais les bergers qu’on rencontre chez ces deux écrivains étaient honnêtes…

                                         « SAINT-AUBAN

Vol d’un troupeau. — Dans l’après-midi d’hier, le jeune Dubreuil Benjamin, de Briançonnet, commune du canton de St-Auban, a été victime d’un vol assez singulier. Ce jeune garçon gardait, sur une colline, près de son village, un petit troupeau composé d’une chèvre, deux chevreaux, deux brebis et un agneau, sans se douter que ses bêtes étaient l’objet des convoitises non d’un loup, mais d’an homme. Au moment où le jeune garçon se disposait à ramener ses bêtes an bercail et à rentrer lui-même au logis, un individu qu’il suppose être d’origine piémontaise (lui ayant entendu prononcer le mot « Christo ») s’est jeté sur lui, l’a terrassé et s’est ensuite enfui, chassant devant lui le petit troupeau. Cet individu veut-il courir les foires avec les quelques bêtes volées la veille ? ou bien a-t-il la prétention de se procurer un gros troupeau en volant les petits ? C’est ce que nous saurons bientôt, nous n’en doutons pas. »

Les environs de Saint-Auban.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.