Des boulistes envahissants, Nice 1885

Le 29 juin 1885 le Petit Niçois fulmine contre les joueurs de boules. En effet ce jeu, qui, à Nice, se pratique volontiers « à la longue », se cherche des terrains, qu’il trouve parfois jusque sur les berges du Paillon ; il se plaît à Riquier, un quartier en train de se bâtir à l’est de Nice, ou les espaces vacants sont encore nombreux. On notera que l’acharnement des joueurs de boules niçois n’a rien à envier à celui de leurs confrères marseillais. Mais où sont les joueurs de paume qu’annonçait le titre ?

«  Les joueurs de boules et de paume.
– Depuis quelque temps, les amateurs acharnés des jeux de boule et de paume semblent s’être donné rendez-vous sur le terrain de la place de Riquier, située au nord de la Manufacture des Tabacs.
Occuper une grande partie le cette place pour se livrer librement à ces sortes de divertissements, c’est déjà se permettre quelque chose d’illicite ; mais enfoncer les clôtures à claire-voie pour aller à la recherche d’une boule qui, lancée avec force, a roulé trop loin ou d’un cochonnet qui s’est perdu dans l’herbe d’un enclos, ce sont là de véritables licences que l’autorité ne saurait permettre.
Aussi, la municipalité, sur les plaintes réitérées qu’elle a reçues de différents habitants du quartier de Riquier , désire-t-elle qu’un terme soit mis à ces abus, et à cet effet, des ordres sévères ont été donnés à la police pour les faire immédiatement cesser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.