Négligences, Alpes-Maritimes 1885

Les accidents survenant à de petits enfants composent une rubrique régulière et presque quotidienne du journal. Force est de constater qu’en ce temps-là les parents se comportent avec une certaine désinvolture. En témoignent deux articles parus le 17 et le 18 juin 1885 dans Le Petit Niçois.

« Un enfant écrasé. — Un accident malheureux est arrivé hier dans l’avenue Pauliani, près de la place d’Armes. Un enfant de quinze mois environ que ses parents laissaient jouer tout seul au milieu du chemin, a été renversé par une charrette dont une des roues lui a passé sur le bras. On pense que le lourd chariot à brisé facilement le bras délicat du pauvre petit. Il a été transporté à la pharmacie Faraut où les premiers :oins lui ont été donnés.
L’état du petit blessé est grave ; nous souhaitons qu’on puisse le sauver.
Nous voudrions que ce déplorable accident servît au moins d’exemple aux parents imprudents qui laissent leurs enfants sans surveillance dans les rues. »

« GRASSE
Un terrible accident, dû encore à l’imprudence des parents, est arrivé à Grasse.
La dame Pastorelli, dont le mari, boucher est absent pour les besoins de son commerce, après avoir habillé son enfant, âgé de 26 mois, avait allumé le feu pour préparer le café, puis était descendue au rez-de-chaussée pour ouvrir le magasin et prendre un peu de lait. Lorsqu’elle rentra dans son appartement au bout de quelques minutes, un spectacle épouvantable s’offrit à ses yeux. Son enfant gisait à terre, entouré de flammes et se tordant dans d’horribles souffrances. Le pauvre petit, pendant l’absence si courte de sa mère, s’était approché du feu; un charbon, une étincelle l’a sans doute atteint et a mis le feu à ses légers vêtements. La mère, étreignant son enfant, réussit à éteindre les flammes; mais il était trop tard ! Le corps du petit être est couvert d’affreuses brûlures qui font craindre un dénouement fatal. La famille est dans le désespoir. »

Une réponse à “Négligences, Alpes-Maritimes 1885

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.