Tombé d’un mât, Nice 1885

Dans l’ancienne marine à voile, les accidents étaient nombreux, mais on n’en parlait guère car ils se déroulaient au loin en mer. Or celui que Le Petit Niçois rapporte le 2 septembre 1885 a eu lieu dans le port de Nice et n’a pu être ignoré :

« Tombé d’un mât. — Une chute a eu lieu hier sur un bateau du port qui a causé une vive émotion, non seulement parmi nos marins, mais aussi dans tout le quartier.
Un jeune mousse du bateau Augustine-Françoise, nommé Bernard, âgé de 16 ans, était monté sur un mât vers 4 heures 1/2 de l’après-midi. Il fut pris soudain de vertige, perdit pied et fut précipité sur le pont du bateau. On le releva aussitôt ; il avait reçu une très grave blessure a la tête.
Ce malheureux, après avoir reçu les premiers soins de M. le docteur Barriera, a été transporté à l’hôpital Saint-Roch. »

Dans le port de Nice au début du XXème siècle
un grand voilier près d’un petit bateau à vapeur.
Carte postale du studio Gilletta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.