La foule protège un voleur, Nice 1886

Un début d’insurrection à Nice, c’est ce que rapporte Le Petit Niçois du 22 mai 1886 : la foule prend parti pour un jeune homme qui a dérobé une botte d’oignons. La raison de cette révolte est que ce soit un employé de l’octroi, cette impopulaire douane intérieure qui procède à l’arrestation :

« Arrestation. Hier matin sur le marché, grand rassemblement et protestation. Un employé d’octroi venait d’arrêter un jeune voleur qui avait dérobé à l’étal d’une marchande une botte d’oignons et qui échappait à la poursuite d’un agent de police.
Le public, bien à tort, reprochait à l’agent de l’octroi son intervention. »

Nice, le marché du cours Saleya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.