Une querelle qui finit par une décapitation en 1886

Le fait divers relaté dans Le Petit Niçois du 19 octobre 1886 ne s’est pas déroulé dans les Alpes-Maritimes, ni même en France, mais c’est à la frontière avec l’Italie que le personnage héros de l’anecdote est arrêté :

« FONTAN

Décapitation. — Le 13 courant le nommé Cavallo Antoine, âgé de 30 ans natif de la commune de Bovés (Italie) s’étant pris de querelle avec un nommé Cavallo Charles, qui lui achetait des châtaignes, s’est aussitôt armé d’une hache et de deux coups de cette arme, a coupé la tête à son interlocuteur, puis il a pris la fuite dans l’espoir de se réfugier en France.
Mais arrivé au poste sanitaire de Fontan, il a été mis en état d’arrestation et aura à répondre sous peu, à la justice de son pays, de cet assassinat. »

Le village de Fontan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.