MAIORES NOSTRI

Des pilleurs de tronc à Nice en 1886

jmg, · Catégories: délinquance, Nice

Saint-Barthélemy est une des paroisses rurales de Nice. Son église a été bâtie en 1555 par les Capucins du monastère de Saint-Pons et c’est l’un des moines qui sert de curé à la paroisse. Celui qui exerce cette fonction en 1886 est le héros d’une aventure que relate Le Petit Niçois du 12 octobre :

« Vol dans une église. – Depuis quelque temps déjà, des individus aux allures suspectes, aux figures louches rôdaient dans les environs de l’église Saint-Barthélemy, Ils avaient été remarqués par des habitants du quartier qui en parlèrent an père Gaëtan, moine chargé de la garde de l’église, lui exprimant la crainte que ce ne fût des malfaiteurs méditant de dévaliser son église.
Le moine, mis en éveil part ces avis, se levait le matin de très bonne heure et s’installait dans un coin sombre de la tribune d’où, tout en lisant son bréviaire, il surveillait l’intérieur du lieu saint.
Il était hier matin à son poste d’observation lorsqu’il entendit le bruit sec que produit un morceau de fer violemment brisé. Il fouilla immédiatement l’église du regard et aperçut, dissimulé derrière un pilier, un individu en train de fracturer le tronc placé en cet endroit.
Le moine quitta aussitôt ses sandales, descendit sans bruit un petit escalier conduisant au dehors, puis rentra dans l’église par la grande porte. Sous le tambour, il trouva un second individu faisant le guet et l’interpella aussitôt, lui demandant ce qu’il faisait en ce lieu. L’individu, — un jeune homme de 18 ans — balbutia une réponse embarrassée et le moine lui posait déjà la main sur l’épaule pour l’empêcher de s’enfuir lorsque le premier malfaiteur — celui qui opérait à l’intérieur — intervint, repoussa le père Gaëtan, trop vieux et trop faible pour résister, et s’enfuit ainsi que son camarade.
Le père Gaëtan s’en fût alors prévenir les gardes-champêtres du quartier auxquels il donna le signalement des deux voleurs. Les gardes se mirent aussitôt en campagne et furent assez heureux pour arrêter, avenue de la Gare prolongée, les nommés Fontana Alphonse, âgé de 21 ans, né à Pavie et Franza Joseph, âgé de 18 ans, né à Coni, dont le signalement répondait exactement à celui donné par le moine de St-Barthélemy. Ils les mirent aussitôt en état d’arrestation et les conduisirent chez M. le commissaire du quartier qui les interrogea, et devant lequel ils avouèrent les faits à eux reprochés, déclarant en outre que la somme volée à l’église s’élevait au chiffre modeste de quinze centimes.
Devant ces aveux, leur internement au Sénat a été ordonné. »

Rappelons que le Sénat est une ancienne prison de Nice, voir sur Youtube L’histoire de la prison et du sénat dans le Vieux-Nice au 17e siècle.
Sur les pratiques des pilleurs de tronc, qui n’étaient pas rares, lire l’article « Vol à la glu, Nice 1889« .

L’église Saint-Barthélemy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.