MAIORES NOSTRI

Chasse au chien, Nice 1886

jmg, · Catégories: Non classé

Après le massacre des chats, évoqué dans « Chasse au chat, Nice 1886 », celui des chiens, tel qu’il apparaît dans un article du Petit Niçois le 27 octobre 1886 qui évoque l’activité officielle du ciapacan, « l’attrape-chien ». Ce dernier ne se contentait pas de capturer les chiens errants, mais les mettait aussi à mort. De plus l’article rappelle que l’employé de la fourrière était accompagné d’un gardien de la paix.

« Le ciapacan. – Prendre les chiens au lasso, c’est bien. Mais les étrangler avant de les coffrer c’est mal, et que nous sachions, le capteur municipal n’a pas reçu une pareille consigne. On dresse procès-verbal contre les personnes qui, par commisération, essayent d’empêcher le ciapacan d’exercer son industrie. Nous demandons que l’agent de service qui l’accompagne verbalise, s’il le faut, toutes les fois que le capteur de chiens se livre sur les pauvres caniches qu’il prend, à des actes de sauvagerie inqualifiables. Nous avons constaté le fait hier, et nous serions heureux qu’il ne se renouvelât plus. »

Confirmation du massacre est apportée par le numéro suivant du Petit Niçois, le 28 octobre 1886 :

« Le ciapacan. – Bulletin de la journée : chiens capturés,10 ; chiens abattus, 9. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.