MAIORES NOSTRI

Acte de sauvagerie, Cannes 1887

jmg, · Catégories: Nice, psychiatrie

Un fait divers singulier, que rapporte Le Petit Niçois dans son numéro du 15 avril 1887. L’incident, qui s’est déroulé à Cannes relèverait davantage de la psychiatrie que de la police.

« Acte de sauvagerie. — Avant-hier, dans l’après-midi, un individu passait dans la rue Grande, lorsqu’il s’arrêta devant une jeune fille, demeurant dans la-dite rue, et se mit à la fixer avec un sourire moqueur. Celle-ci lui ayant demandé ce qu’il voulait, l’individu lui sauta brusquement dessus, lui saisit la main et d’un coup de dent lui coupa presque le pouce. Aux cris poussés par la jeune fille, des voisins accoururent, mais le brutal agresseur avait déjà pris la fuite.
La jeune fille a porté plainte au bureau de police, et d’après les indications qu’elle a données cet individu ne saurait tarder à ètre arrêté. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.