MAIORES NOSTRI

Le vaudeville tourne mal, Nice 1887

jmg, · Catégories: Non classé

Le Petit Niçois du 30 juillet 1887 rapporte une situation qui prêterait à sourire tant elle est proche du vaudeville, mais la seule solution que les protagonistes trouvent à leur problème de couple est le pugilat. Le plus étonnant est d’ailleurs que la femme s’habille en homme pour exercer des violences sur une autre femme.

«  Un scandale. – Un scandale a été provoqué hier soir dans une buvette des environs de la place Masséna, dans les circonstances suivantes : ,
La femme B. est, paraît-il, jalouse de son mari qui aurait le tort selon elle d’avoir des amourettes extra-conjugales. Or, pour le surprendre flagrante delicto, elle ne trouva rien de mieux que de s’habiller en homme, hier soir, et de se rendre, vers dix heures et demie, dans 1a buvette en question où elle savait que son mari se rendait ordinairement. Elle l’y trouva en effet, attablé avec la demoiselle de ses rêves, emportée par son indignation et oubliant sans doute le costume qu’elle portait et le lieu où elle se trouvait, la dame B. s’avança vers le couple et se mit en devoir de gifler sa rivale ! Elle avait raison, évidemment, mais les femmes ont toujours tort en ces sortes de circonstances ; son mari le lui prouva en lui administrant à son tour un admirable soufflet. Grosse affaire ! La colère, les cris, les pleurs, en résumé, un beau tapage, furent le résultat ,de cette correction. La police intervint et, conséquence inévitable, le mari et la femme ont été mis sous les verrous.
C’était peut-ètre le seul moyen de les réconcilier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.