Archives pour la catégorie Languedoc

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 6. Un peu de tourisme

Fils d’un humaniste et curieux de tout comme un homme de la Renaissance, Felix Platter profite de son séjour pour visiter les environs de Montpellier, environs qu’il étend jusqu’à Marseille à plus de 150 km de là. Mais son intérêt se porte d’abord sur la mer que ce Bâlois n’avait jamais vue auparavant. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 5. Autres divertissements

Heureusement la cité de Montpellier propose au XVIe siècle d’autres distractions que les exécutions publiques. Félix Platter raconte les fêtes et les spectacles que lui offre la ville et donne un témoignage précieux sur la vie collective au XVIe siècle. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 4. Le spectacle des exécutions

Dans son voyage depuis Bâle Felix Platter a rencontré des pendus aux abords de certaines villes françaises. Il a même aperçu en arrivant près de Montpellier des membres humains accrochés dans les arbres. On croit en effet à la valeur exemplaire de la peine capitale au XVIe siècle et les gens toutes les classes sociales sont d’ailleurs friands de cette distraction que leur procurent les exécutions publiques. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 3. Étudier la médecine

Felix Platter étudie la médecine avec passion. D’ailleurs c’est la science du vivant dans son ensemble qui l’intéresse, notamment la botanique pour laquelle il profite des connaissances de son logeur, le pharmacien Catalan. Il imagine même, dès l’époque où il est à Montpellier, de fixer les plantes de sa collection sur des feuilles de papier, ce qui fait de lui l’inventeur de l’herbier, comme le relève Montaigne quand il lui rend visite lors de son passage à Bâle en 1580. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 2. La vie quotidienne

Felix Platter, un jeune Bâlois âgé de seize ans arrive à Montpellier à la fin du mois d’octobre 1552 afin d’y suivre des études de médecine. Sa première surprise est la chaleur qui règne en Languedoc et le climat du sud de la France va lui réserver des sujets d’étonnement. Continue la lecture

Des Suisses à Montpellier au XVIe siècle 1. Le voyage

La Société des Bibliophiles de Montpellier publie en 1892 un livre intitulé Félix et Thomas Platter à Montpellier 1552-1559 – 1595-1599 ; l’ouvrage porte un sous-titre qui en donne le contenu : Notes de voyage de deux étudiants bâlois publiées d’après les manuscrits originaux appartenant à la bibliothèque de l’Université de Bâle. Le livre a été traduit par un certain L. Kieffer, professeur d’allemand à Montpellier, car il est rédigé en allemand bâlois.. Il donne toute sorte de détails sur la vie dans cette ville où mes ancêtres étaient nombreux à vivre, alors que d’autres étaient en Suisse, non pas à Bâle, mais du côté de Berne. Continue la lecture

#ChallengeAZ 2016 Q comme Marie Quatrefages

Le Q est rare ! Heureusement une de mes aïeules a eu la bonne idée de s’appeler Quatrefages, un nom assez répandu dans l’Hérault. Quant à son prénom, Marie, on ne peut pas dire non plus qu’il ait brillé par l’originalité. C’est donc son patronyme qui lui vaut un article. Continue la lecture

#ChallengeAZ 2016 H comme Hôpital

En parcourant les registres de Ceyras, un village du nord de l’Hérault où, j’ai de nombreux ancêtres dès le XVIIe siècle, liés aussi au souvenir de mon arrière-grand-mère, j’ai été étonné de voir souvent apparaître le mot hôpital, que j’ai retrouvé de façon récurrente dans d’autres paroisses du futur département de l’Hérault. Qu’étaient donc ces hôpitaux qu’on rencontrait dans des villages de 500 à 1000 habitants ? Continue la lecture

#ChallengeAZ 2016 E comme Françoise Engalengue

J’ai choisi cette ancêtre à cause de l’étrangeté de son nom et du lieu où elle est née, mais les renseignements dont on dispose sur elle sont vraiment peu nombreux. Continue la lecture

#ChallengeAZ 2016 A comme Marguerite Alemande

Trois actes paroissiaux, c’est tout ce qui reste d’une vie humaine après bientôt quatre siècles : quelques mots qui, dans leur concision, ne donnent qu’une idée très réduite de ce qu’a pu être une existence, en l’occurrence celle de mon Sosa 2081, Marguerite Alemande :
Continue la lecture