Archives pour la catégorie Nice

Elle se jette du train pour échapper au démon, 1882

Un fait divers étonnant dont Le Petit Niçois du 25 février 1882 offrait le récit à ses lecteurs. Coni est une ville du Piémont, que les Italiens appellent Cuneo. Nombre de ses habitants sont d’ailleurs venus s’installer à Nice tout au long du XIXe siècle.

Continue la lecture

Une enfant perdue et retrouvée, Nice 1882

Une minuscule histoire qui finit bien, à peine de quoi faire un fait divers, telle est l’anecdote, survenue pendant le carnaval, que relate Le Petit Niçois du samedi 25 février 1882. Pourtant ce récit met en relief des différences entre cette société de la fin du XIXe siècle et la nôtre :

Continue la lecture

Un bœuf sur le trottoir

Nice n’est pas Pampelune et on n’y lâche pas de taureaux dans les rues. Il arrive cependant qu’on puisse y croiser des bœufs, comme en témoigne Le Petit Niçois du 9 février 1882 :

Continue la lecture

Accident de voiture à Nice en 1882

Le Petit Niçois du samedi 4 février 1882 rapporte un accident de voiture qui aurait pu être tragique : Continue la lecture

Un chien fou ? Nice, 1882

On peut se le demander en lisant Le Petit Niçois du 31 janvier 1882 :

L’abbaye de Saint-Pons, à trois kilomètres de Nice, en 1864
L’hospice était situé à côté.

Une disparition singulière, Nice 1881

C’est une anecdote bien singulière que rapporte Le Petit Niçois dans son numéro du vendredi 16 décembre 1881 :

Continue la lecture

Mendicité, Nice 1881

Trois lignes qui laissent pantois, celles qu’on peut lire dans Le Petit Niçois du 15 décembre 1881. L’article se passe de commentaires.

Brutalité à Nice en 1881

« Brutalité », ce titre est très vague, c’est aussi celui de l’article que publie Le Petit Niçois du 7 décembre 1881.Pourtant, après la lecture de celui-ci on se prend à se dire qu’il est très approprié si on se réfère au sens originel du mot, tel que Littré le définit :
brutalité : « caractère de la brute ».
brute : « La bête considérée dans ce qu’elle a de plus éloigné de l’homme.  C’est une brute, se dit d’un homme qui n’a ni esprit ni raison. »

Continue la lecture

Un attentat anticlérical, Nice 1881

De nos jours militaires de l’opération Sentinelle et policiers sont victimes d’attentats terroristes. À la fin du XIXe siècle ce sont des gens d’Église qui peuvent être l’objet d’agressions ainsi que le relate Le Petit Niçois dans son numéro du 24 novembre 1881. Ce genre d’attentat est probablement facilité par l’atmosphère anticléricale d’alors, qui conduira à la loi de 1905. Curieusement l’article relatant les faits est suivi par un autre qui appelle à une réunion de la Société des libres-penseurs.

Continue la lecture

Trois faits divers, Nice 1881

Trois faits divers dans Le Petit Niçois du 18 novembre 1881, trois faits divers qui se suivent dans le journal, mais qui ne se ressemblent pas, justifiant l’adjectif « divers ».

Continue la lecture