Archives pour la catégorie Nice

Noyée pour remplir une cruche, Nice 1882

Au XIXe siècle et avant, la noyade est très fréquente parmi les causes de décès accidentels. Plusieurs articles de ce blog ont déjà évoqué ce sujet. Parmi ceux qui concernent Nice, on peut lire les noyés du Var ou bien Mourir à trois ans, 1818. L’accident que raconte Le Petit Niçois du 29 mai 1882 évoque la vie paysanne dans ce qu’elle a de plus simple – on pense à Giono en le lisant. Il s’est pourtant déroulé à quelques centaines de mètres du Nice des touristes et de la richesse, dans une zone qui n’avait pas encore perdu toute sa ruralité et qui se situe à l’extrêmité ouest de la Promenade des Anglais.

Continue la lecture

Éboulement, Nice 1882

Les accidents dus à des éboulements sont fréquents. L’un d’eux a déjà fait l’objet d’un article sur ce blog, « Tragique Prévoyance ». Le drame que raconte le Petit Niçois dans son numéro du 19 avril 1882 n’a rien d’original mais il frappe un membre de ma famille, cousin de mon arrière-grand-père.

Continue la lecture

Dur d’être policier en 1882

On risque même d’être mordu quand on fait respecter la loi, ainsi que le rapporte Le Petit Niçois du 6 février 1882 :

« Arrestations — Trois filles soumises ont été arrêtées pour appel à la débauche sur la voie publique. L’une d’elles, qui avait occasionné une scène de désordre et un grand rassemblement, sera mise à la disposition de M. le procureur de la République, pour avoir opéré une vive résistance aux agents, qu’elle a frappés et mordus. »

Une disparition d’enfant à Nice en 1882

Quand on ne trouve plus un de ses enfants, quoi de plus simple que de mettre une annonce dans le journal ? C’est ce que montre Le Petit Niçois du 15 mars 1882.

Un suicide à Toulon en 1882

En cette fin du XIXe siècle les suicides sont fréquents et leur récit est un sujet récurrent dans la presse. Émile Durkheim publiera bientôt son ouvrage sur Le Suicide, un des textes fondateurs de la sociologie. Et Le Petit Niçois du 3 mars 1882 relate un drame familial :

Continue la lecture

Elle se jette du train pour échapper au démon, 1882

Un fait divers étonnant dont Le Petit Niçois du 25 février 1882 offrait le récit à ses lecteurs. Coni est une ville du Piémont, que les Italiens appellent Cuneo. Nombre de ses habitants sont d’ailleurs venus s’installer à Nice tout au long du XIXe siècle.

Continue la lecture

Une enfant perdue et retrouvée, Nice 1882

Une minuscule histoire qui finit bien, à peine de quoi faire un fait divers, telle est l’anecdote, survenue pendant le carnaval, que relate Le Petit Niçois du samedi 25 février 1882. Pourtant ce récit met en relief des différences entre cette société de la fin du XIXe siècle et la nôtre :

Continue la lecture

Un bœuf sur le trottoir

Nice n’est pas Pampelune et on n’y lâche pas de taureaux dans les rues. Il arrive cependant qu’on puisse y croiser des bœufs, comme en témoigne Le Petit Niçois du 9 février 1882 :

Continue la lecture

Accident de voiture à Nice en 1882

Le Petit Niçois du samedi 4 février 1882 rapporte un accident de voiture qui aurait pu être tragique : Continue la lecture

Un chien fou ? Nice, 1882

On peut se le demander en lisant Le Petit Niçois du 31 janvier 1882 :

L’abbaye de Saint-Pons, à trois kilomètres de Nice, en 1864
L’hospice était situé à côté.