MAIORES NOSTRI

Massacre au milieu des faïences

jmg, · Catégories: Non classé

Trois gardiens de la paix qui poursuivent un chien et s’acharnent sur lui à coups de sabre et de revolver dans un magasin de faïence, telle est la scène surréaliste avant la lettre évoquée dans Le Petit Niçois du 2 juillet 1887. Cela fait pourtant deux ans que Pasteur a vaincu la rage, mais la maladie continue à effrayer.

(suite…)

Un joli ménage, Nice 1887

jmg, · Catégories: Non classé

C’est la trame d’un roman à la Francis Carco que l’on découvre dans un article du Petit Niçois le 28 mai 1887 :

(suite…)

Asperges au phosphore

jmg, · Catégories: Non classé

Bien naïf et audacieux le maraîcher ou le marchand des quatre saisons qui s’est livré à la fraude révélée par un article du Petit Niçois le 22 mai 1887 :

(suite…)

Horrible découverte à Nice en 1887

jmg, · Catégories: Non classé

On pourrait s’étonner de ce que la vidange de ces latrines soit assurée par un paysan d’après Le Petit Niçois du 12 mai 1887. Aussi nous renvoyons à un article paru sur ce blog, « Agriculture bio à Nice au XIXe siècle » qui montre comment on pouvait enrichir les sols en ce temps-là. En tout cas ici la recherche d’engrais débouche sur une trouvaille qui renvoie à une autre thématique de cette fin du XIXe siècle, à savoir la fréquence de l’infanticide et des avortements clandestins.

« Découverte d’un fœtus dans une fosse d’aisance. – Avant-hier dans la soirée, le nommé Martin, cultivateur des environs de Nice opérait la vidange de la fosse d’aisance de la maison n° 4, rue Molonat, Il se servait pour cette opération des petits barils odorants que l’on sait. Pendant qu’il accomplissait ce travail, il trouva parmi les matières fécales un paquet assez volumineux, il le mit de côté et ne s’en occupa pas davantage.
Au matin, le locataire de la maison, un nommé Debardi, descendit dans le petit local où Martin avait travaillé la nuit, pour faire un nettoyage ; il trouva le paquet mis de côté par le paysan, l’examina au grand jour et reconnut l’objet qui n’était autre qu’un fœtus en décomposition. Il prévint aussitôt la police et celle-ci commença une enquête
Ce fœtus est celui d’un mort-né mis au jour avant terme ; il a dû séjourner un mois environ clans la fosse. On l’a transporté au dépositoire du Château où M. Guillabert, médecin-légiste, a dû l’examiner hier pour établir si c’était un accouchement naturel avant terme qui a causé la mort de l’enfant, ou bien si ce n’étaient pas des manœuvres abortives pratiquées sur la mère, qui auraient produit ce résultat.
La mère est une Italienne qui occupait avec son mari le logement actuellement habité par M. Debardi dans la maison où l’on a découvert le fœtus. Elle a été longtemps malade pendant sa grossesse et est partie, il y a un mois environ, pour l’Italie où elle est morte.
L’enquête dont nous parlions plus haut nous fera connaître s’il y a eu crime, ou faute. Selon le cas, des poursuites pourront être exercées contre l’auteur et les complices de la mort de l’enfant. En admettant même que cette mort soit naturelle, c’est une grave faute que de l’avoir jeté dans une fosse d’aisance ; une punition est nécessaire. »

Un pédophile victime de sa distraction, Nice 1887

jmg, · Catégories: Non classé

Bien naïf ce pédophile qui oublie son nom sur le lieu de son forfait et qui prétexte de l’ivresse pour excuser son comportement. Mais beaucoup plus étonnante est l’attitude de ces passants qui ont été témoins de ses méfaits mais ne sont pas intervenus. Tel est le fait divers dont on peut lire le récit dans Le Petit Niçois du 4 février 1887.

(suite…)

Un ermite dans les Alpes-Maritimes en 1887 ?

jmg, · Catégories: Alpes-Maritimes, décès, Non classé

Le Petit Niçois du 24 janvier 1887 rapporte laconiquement le décès d’un mystérieux vieillard qui vivait dans les bois. On croirait presque à un ermite.

(suite…)

Noyé dans un marais, Nice 1887

jmg, · Catégories: Non classé

Encore la fin tragique d’un vieil ivrogne, c’est ce que raconte Le Petit Niçois du 20 janvier 1887, après le drame relaté dans « Une fin terrible, mais appropriée ». Mais celui-là, qui rapporte comment le malheureux s’est noyé dans un trou d’eau marécageux, a lieu dans le quartier de la Californie, à deux pas de la Promenade des Anglais.

(suite…)

Un gendarme héroïque, Alpes-Maritimes 1887

jmg, · Catégories: Non classé

Le Petit Niçois du 18 janvier 1887 raconte comment la neige et le froid auraient pu tuer un malheureux gendarme si son camarade n’avait pas eu le courage de le secourir. Une belle histoire qui ne s’est déroulée qu’à cinquante kilomètres de Nice et de la Côte d’Azur.

(suite…)

Homophobie, Nice 1886

jmg, · Catégories: Non classé

En 1886 l’homosexualité est sévèrement réprimée et peut constituer le délit d’outrage public à la pudeur. De plus elle est très mal reçue dans la vie quotidienne ainsi qu’en témoigne Le Petit Niçois du 28 décembre 1886 :

(suite…)

Une fin terrible, mais appropriée

jmg, · Catégories: Non classé

La fin de cet ivrogne causée par des tessons de bouteilles aurait une dimension mythique si le côté sordide ne dominait pas avec ce minuscule logement envahi par des reliques de beuveries. C’est ce que relate Le Petit Niçois du 28 novembre 1886 :

(suite…)