Archives pour la catégorie soldats

#ChallengeAZ 2016 G comme Grenade

Léon Laissue a trente-cinq ans ; dans le civil il est garçon-boucher et il se demande ce qu’il fait là, en ce 13 octobre 1917, dans cette tranchée boueuse près de Saint-Baudry dans l’Aisne. Le 75e régiment d’infanterie stationne en arrière des lignes et, pour occuper les hommes, les officiers n’ont rien trouvé de mieux que de soumettre à un entraînement ces soldats qui, quelques mois auparavant, étaient au Chemin des Dames. Continue la lecture

#ChallengeAZ 2016 B comme Boches

On croyait que cet horrible mot avait disparu. Mais voilà qu’il reparaît à tout bout de champ sous la plume de gens qui n’oseraient pas parler des Ritals ou des Polaques. Pourquoi une telle vulgarité ? Pourquoi ce retour aux vieilles lunes de la haine anti-allemande ? Continue la lecture

Assurez-vous contre le service militaire, Montpellier 1870

En 1870 la durée du service militaire est de cinq ans et, si on tire un mauvais numéro, depuis la loi du 26 avril 1855 on ne peut plus se faire remplacer ; mais on peut être dispensé du service moyennant le versement d’une exonération qui atteint 2500 Fr. et qui est reversée à des militaires de métier. Continue la lecture

Un sergent déserteur par amour, Montpellier 1772

Encore un cas de désertion relaté dans les Annonces, Affiches et Avis divers de Montpellier du 27 avril 1772 ; il s’ajoute à celui évoqué dans l’article précédent, « Un soldat filou » ; il faut dire que les déserteurs sont particulièrement nombreux en ce XVIIIe siècle et que l’armée française y enregistre presque 10 000 désertions par an. Continue la lecture

Un soldat filou, Montpellier 1772

Comment se distraire dans une ville de garnison ? Aller au café est la solution la plus immédiate. Mais comment y aller quand on a pas d’argent ? Ce soldat, stationné à Montpellier, avait trouvé une solution ainsi que le racontent le 27 janvier 1772 les Annonces, Affiches et Avis divers :
Continue la lecture

Cadeaux de Noël pour une armée vaincue

Au XIXe siècle, les cadeaux se font plutôt le Jour de l’An qu’à Noël et on les appelle étrennes. C’est néanmoins le 25 décembre 1870 que paraît dans La Liberté, qui a pour sous-titre Journal démocratique et quotidien de l’Hérault et du Gard, un article qui, sous forme d’inventaire, énumère les présents offerts par les dames protestantes de Montpellier à différents corps de l’armée française, définitivement vaincue à cette date :

Continue la lecture

#généathème 100 mots pour une vie : Louis Gentil, mort sans sépulture

Ma mère m’avait parlé de cet oncle, un frère de son père, disparu en 1914. Mais, trop jeune, je n’avais pas compris l’horreur que masquait ce mot de disparition. C’est la découverte récente des journaux de marche des régiments et de leurs historiques qui m’a aidé à comprendre le martyre que la bêtise criminelle des politiciens a infligé à tant de jeunes hommes. Continue la lecture

Galères à Sète

Deux actes de décès établis à presque vingt ans de distance témoignent de la présence au moins passagère de galères à Sète. Leur port d’attache était Marseille et, très vraisemblablement, elles mouillaient à Sète pour protéger pêcheurs et marins sétois des attaques des Barbaresques, car leur vitesse et leur maniabilité les rendaient redoutables dans ce genre de lutte. Continue la lecture

Mourir en Crimée

Dans un article magistral, « Enquête sur les soldats disparus du Premier Empire », Elise vient de poser la question de la déclaration de décès des soldats victimes des guerres, que nous avons évoquée aussi avec « La mort d’un soldat de la Grande Armée ». On peut ajouter au dossier cet acte de décès trouvé dans les registres de Soultzmatt, une bourgade du Haut-Rhin et qui évoque la guerre de Crimée où des Français et des Britanniques sont allés mourir pour défendre l’empire ottoman. Continue la lecture

Qui sait si nous nous reverrons ?

Une vieille photo qui représente trois soldats et, devant eux, un écriteau qui porte une inscription assez singulière : « Wer weiss ob wir uns wiedersehen ~ Weltkrieg 1914-16 », « Qui sait si nous nous reverrons ~ Guerre mondiale 1914-16 » . Continue la lecture