MAIORES NOSTRI

Mort de faim en Alsace, 1817

jmg, · Catégories: misère, Mont Sainte-Odile · Étiquettes:

Un petit livre publié à Paris en 1824 s’avère particulièrement précieux pour moi : il s’agit de Promenades alsaciennes, rédigées par un certain Paul Merlin. Qui est-il ? Sans doute un bourgeois aisé qui pratique ce qu’on n’appelle pas encore la randonnée et affirme : « Il n’y a pas de meilleure manière de bien observer un pays que de parcourir à pied les lieux qui méritent de fixer l’attention ; ce fut celle que j’adoptai. ».

(suite…)